ESPACE
EN CE MOMENT
Sciences et Techniques Industrielles

Une startup promet de recharger une voiture électrique aussi vite que pour un plein d’essence

Recharger la batterie d’une voiture électrique aussi rapidement qu’en faisant le plein d’essence à la pompe. La promesse est emballante, au moins autant qu’elle suscite des interrogations. Elle émane de GBatteries, une start-up canadienne, qui prétend avoir mis au point une technologie de charge ultra rapide qui fonctionne avec les batteries lithium-ion existantes.

Un certain nombre d’entreprises et de centres de recherche universitaires planchent sur des solutions pour créer des batteries susceptibles de se recharger beaucoup plus rapidement qu’à l’heure actuelle. Un cap qui permettrait de lever l’un des principaux freins à l’adoption de la voiture électrique. Mais les solutions envisagées passent par le développement de nouveaux matériaux, ou bien de chimies, tant sur l’anode et la cathode que l’électrolyte. C’est le cas notamment chez StoreDot. Mais rien de viable n’a encore abouti pour le moment.
Une batterie de 60 kWh rechargée à 50 % en 5 minutes

Rien de tout cela chez GBatteries qui assure pouvoir abaisser drastiquement le temps de charge en ayant recours à une optimisation logicielle du processus sur laquelle l’entreprise dit travailler depuis six ans. Plutôt que d’émettre un courant continu, l’algorithme développé par la jeune pousse accélère ou ralentit la charge en tenant compte de divers facteurs et, en particulier, la température de la batterie qui joue un rôle crucial. Grâce à un adaptateur qui viendrait se brancher sur une station de charge rapide, la start-up annonce qu’elle pourrait recharger une batterie de 60 kWh, offrant 380 km d’autonomie à 50 % en 5 minutes, et à 100 % en 10 minutes.

Impressionnant, il est vrai, même si l’on peut noter qu’il faut en général moins de dix minutes pour faire le plein d’une automobile. Mais tout ceci reste encore bien mystérieux et n’a surtout pas été testé en conditions réelles. À son crédit, GBatteries peut se prévaloir d’un parterre d’investisseurs d’envergure, dont Airbus Ventures. Cependant, l’entreprise ne s’engage sur aucune feuille de route précise pour un lancement commercial, se contentant d’indiquer que le cycle typique d’un produit automobile est d’environ 4 ans. À suivre donc...

Edito

Bienvenue sur la nouvelle version du site disciplinaire STI de l’académie de Guyane ! Nous vous souhaitons une bonne navigation et sommes ouverts à toutes remarques et contributions.

Le webmestre

Les évènements à venir

- Lundi 20 juin
Epreuve de baccalauréat d’Enseignement Technologique Transversal (STI2D)

- Mercredi 22 juin
Epreuve de baccalauréat de Sciences de l’Ingénieur (S-SI)


©2019 Académie de la Guyane - Tous droits réservés | Mentions légales